DSC_0108

 

 

Quel bonheur de voir une femme épanouie dans le domaine de la bièreJeudi 21 juin, le CBBTA est allé à la rencontre d’une biérologue passionée en ballerines rouges…

 

 

Rendez-vous à 18h30 dans le bar du Sofitel Arc de Triomphe. Elisabeth accueille chaleureusement les 8 participants et nous installe dans un coin réservé pour l’occasion. Au menu, 5 bières artisanales françaises.

DSC_0154

De sa voix douce elle commence par nous expliquer son métier, puis décrit le paysage brassicole française, nous expose les différences de fabrication et d’ingrédients ainsi que la diversité des bières qui en découle…  Un quizz guide son discours et nous incite à participer.

DSC_0144

L’introduction terminée, Elisabeth ouvre la première bouteille, tout en nous donnant quelques notions élémentaires de dégustation. On commence par une Hefe-Weizen, la Demory, une bière blanche bavaroise non filtrée.  

Son goût de pain nous donne l’eau à la bouche et c’est tant mieux, puisqu’Elisabeth a prévu de quoi grignoter : mini-brochettes de tomate-mozzarella, petits pains au levain, olives au piment... 

DSC_0157

Une fois notre verre vide, on enchaîne avec la blonde Page 24 fabriquée à Aix-Noulette, une lager de fermentation haute ; particulière, car c’est une bière de garde. Elle paraît plus épaisse et amère que la première, et on est séduit par ses notes de fruits compotés.

DSC_0124

On passe ensuite à l’Anosteké, une blonde brassée par Les brasseurs du Pays Flamands, qui nous surprend par son goût très herbacé et fortement houblonné. 

Vient la Ventre Jaune, une bière ambrée bressane à la farine de gaudes. Trop fraîche au début, ses arômes épicés et sa complexité se révèlent à nous au fur et à mesure qu’elle se réchauffe.   De cette expérience Elisabeth nous tire une leçon : boire une bière très fraiche est une hérésie !

Nous concluons sur La Bracine, une brune de fermentation basse qui fait l’unanimité avec son goût de café et de malt torréfié.

DSC_0126

L’ambiance est bonne et les participants n’hésitent pas à poser des questions ; au final cela ressemble moins à un exposé qu’à une discussion à laquelle chacun peut apporter quelque chose. Une chose manque cependant : des femmes ! Mais où êtes-vous donc ?

DSC_0147

DSC_0161

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

Renseignez-vous sur la prochaine dégustation d’Elisabeth en consultant son site :  (http://www.bieresdelisabeth.fr/?cat=21) ou en lui envoyant un mail  (elisabethpresse@aliceadsl.fr)

Bière et fromages, bière et chocolat... Vous trouverez vite votre bonheur!